Photogravures - la belle image

02 juin 2014

Pierre Dubreuil, ou la première image

C'était il y a 20 ans, un choc esthétique en passant devant la galerie Di Maria alors encore installée dans le Marais. Cette marine, dans ce monochrome mis en valeur par un cadre bleu, s'est imposée et est devenue obsédante. Je plongeais dans la photogravure et dans le pictorialisme.

Pierre Dubreuil est aujourd'hui presqu'un inconnu. Même s'il a eu les honneurs de la Royal society of photographie en 1935, il est aujourd'hui bien moins connu que ses contemporains américains, voire que certains de ses compatriotes de l'époque, et là, il y a bien une injustice. Car Dubreuil, outre une approche esthétique fine, a su évoluer avec son temps, voire être précurseur de la photographie réaliste, à l'image de Clarence White ou de Stieglitz.

La photogravure mérite le détour, Dubreuil mérite notre intérêt.

Pierre Dubreuil

Posté par Montsecret à 18:24 - Permalien [#]


30 mai 2014

Gertrude Käsebier

Après Céline Laguarde, il convient d'évoquer une autre femme, très bien intégrée au cercle pictorialiste, mais de l'autre côté de l'Atlantique. Gertrude Käsebier est bien américaine, même si son nom est à consonance éminemment germanique. Née en 1852, après des études d'art, elle devient photographe professionnelle et son talent est remarqué par Stieglitz. Entrant dans le cercle du maître, elle va se lier d'amitié avec Clarence White et développer un style personnel reconnaissable par sa capacité à capter l'intimité tout en maintenant une certaine pudeur. Ses portraits rassemblant mère et enfant sont touchants.

Gertrude Käsebier 1903

Gertrude Käsebier Blessed art thou among women

Posté par Montsecret à 07:00 - Permalien [#]

29 mai 2014

Alfred Stieglitz, gloire durable

S'il y a bien une gloire, une star parmi les pictorialistes, c'est Alfred Stieglitz. Sans le moindre doute, la présence d'une image de Stieglitz parmi d'autres les surpasse avec évidence, même si l'on peut nuancer cette impression avec des photographies de Steichen, de Kühn, de White, voire d'artistes moins connus et non moins inventifs (Dubreuil, Käsebier, etc.). Mais cette notoriété est mise en évidence par deux autres aspects de la personnalité et de la carrière de Stieglitz.

La première est son formidable rôle de passeur entre les arts, entre les continents, et dont la célèbre revue Camera Work est à la fois le vecteur et le symbole.

La seconde est l'évolution qu'il a suivi dans sa production artistique. Précurseur de la modernité, son parcours est à lui seul une histoire de la photographie de la première moitié du XXe siècle.

La notoriété de cet auteur est bien à la hauteur de son génie.

Alfred Stieglitz 1899

Alfred Stieglitz 1931

Posté par Montsecret à 08:47 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 mai 2014

Un mongramme non identifié

Il y a quelques mois, une annonce dans le cadre d'une vente aux enchères, était ainsi libellée : Pictorialisme portrait, c. 1900 Report, viré ocre, monogrammé C.L. Estimée autour de 60 euros, cette image a été adjugée 130. Visiblement, le monogramme n'a pas d'emblée parlé à l'expert, qui a cependant sans peine identifié le courant artistique de son auteur. Pourtant, C.L. est le monogramme assez vite reconnaissable de Céline Laguarde, une photographe basque née en 1873, rapidement intégrée au cercle resséré des pictorialistes français. C'est même l'une des seules femmes de son époque à pouvoir rivaliser avec Puyo et Demachy et à figurer dans les principaux ouvrages et revues du genre

monogrammé C.L.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le portrait mis en vente est assez caracrtéristique de sa technique (un monochrome très enlevé et un modèle fondu dans l'arrière plan) mais assez loin des pièces maîtresses que l'on retrouve ici où là, où la mise en scène du sujet fait ressortir une sensibilité absente du portrait vendu. Pour aller plus loin, on peut même se risquer à évoquer une sensibilité qui jamais ne tombe dans la mièvrerie, ce que Puyo n'a pas toujours réussi à éviter. Nul doute que le monogramme C.L. mérite d'être mieux connu et ... reconnu.

 

céline laguarde, jardin ensoleillé, 1906

céline laguarde, fantaisie louis xv, 1906

.

 

Posté par Montsecret à 09:22 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 juin 2013

Edward Steichen

Le 4 juillet, l'un des portraits de Rodin par Steichen est mis en vente par la maison De Baecque. Gageons que l'estimation à 250-300 euros pour cette planche de Camera Work par l'un des plus célèbres pictorialistes ne sera qu'un prix de départ.

21

 

Posté par Montsecret à 17:22 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 juin 2013

Charles Nègre et la photogravure

Charles Nègre est l'un des plus anciens photographes a avoir adopté l'héliogravure pour diffuser ses clichés. Ses "portraits" de cathédrales sont de toute beauté, et ses scènes de genres préfigurent le mouvement pictorialiste à venir.

Negre_Jammes_06

Ces images sont rares. En 2011, le portail de la cathédrale de Chartres, estimé 2000 euros, a trouvé preneur à 4000.

40

Le site www.photogravuregallery.com propose quelques héliogravures dont une autre superbe vue de la cathédrale de Chartres pour 1800 $.

Negre_Jammes_02

Posté par Montsecret à 16:04 - Permalien [#]

17 juin 2013

Edward S. Curtis

 Le 20 juin, la maison de vente Millon et associés propose quatre photogravures d'Edward Sheriff Curtis. Né en 1868, il découvre l'ethnologie et décide de mettre la photographie au service de cette discipline en partant à la quête des éléments essentiels des civilisations amérindiennes. Son œuvre principale, The North America Indians, de laquelle sont issues ces quatre photogravures de grand format, fut cautionnée par le président Roosevelt et financée par la fondation J.P.Morgan.

Cette œuvre est composée de 20 volumes, chacun comprenant entre 30 et 40 photogravures. Ces volumes sont parus entre 1907 et 1930. Plus on avance dans le temps et plus l'esthétique pictorialiste s'estompe.

Ces photogravures, parce qu'elles associent esthétisme et approche scientifique, et parce qu'elles donnent un visage à un mythe, sont extrêmement recherchées, aux États-Unis mais aussi en Europe. Le faible tirage à 500 exemplaires de chaque volume fini d'expliquer le prix attendu.

Estimations : entre 1500 et 2500 euros chacune

Curtis 1903Curtis 1907Curtis 1924

http://www.millon-associes.com/html/index.jsp?id=15376&lng=fr&npp=10000

 

 

 

 

Posté par Montsecret à 12:54 - Permalien [#]